webleads-tracker

Our website use cookies to improve and personalize your experience and to display advertisements (if any). Our website may also include cookies from third parties like Google Adsense, Google Analytics, YouTube. By using this website, you consent to the use of cookies. We've updated our Privacy Policy, please click on the button beside to check our Privacy Policy.

Qualité des informations et gestion des risques dans l’entreprise : le rôle indispensable du contrôle interne et de l’audit interne

 

 

Les notions de contrôle interne et d’audit interne se sont imposées dans les entreprises pour répondre aux besoins croissants de contrôle et de gestion exprimés par les dirigeants. C’est notamment le cas des grandes entreprises du secteur financier dont l’organisation et les structures sont souvent complexes.

 

Le contrôle interne en entreprise entend :

  • Garantir la qualité des informations qui circulent dans l’organisation ;
  • Améliorer les performances de l’entreprise en vérifiant l’efficacité des actions mises en œuvre ;
  • Favoriser le respect des processus et des instructions.

 

Le contrôle interne tend de plus en plus à s’automatiser et à devenir permanent, ce qui permet aux dirigeants d’avoir une photographie exhaustive du fonctionnement de l’entreprise à chaque instant.

 

En revanche, l’audit interne reste ponctuel et est effectué de façon totalement indépendante. Répondant directement à la Direction Générale, son rôle est d’évaluer (selon une méthode spécifique) les pratiques des différents services, en particulier les processus de :

  • Management des risques ;
  • Contrôle ;
  • Gouvernance d’entreprise ;
  • Lutte contre la fraude.

 

Le contrôle interne et l’audit interne s’articulent pour permettre aux dirigeants de prendre de meilleures décisions : celles qui ont des conséquences directes sur les performances de leur organisation.

 

Dans les deux cas, disposer d’informations fiables et traçables est primordial afin de pouvoir évaluer et conseiller la direction de l’entreprise en conséquence. 

 

Sans informations fiables, les opérations de contrôle interne et d’audit interne ne peuvent être utiles à l’entreprise et peuvent même par la suite avoir des conséquences négatives sur ses performances.

 

Le contrôle et l’audit interne ont ainsi fait émerger de nouveaux enjeux :

Ils évitent la redondance des tâches entre plusieurs services, ce qui représente un gain de temps et donc de productivité non négligeable pour les collaborateurs ;

L’importance de la prise de décisions : celles-ci sont à présent arrêtées en connaissance de cause grâce à des rapports, études, retours d’expériences, etc. Si un dirigeant en vient à prendre une mauvaise décision à cause de données non fiables, les répercussions négatives sur l’activité de l’entreprise peuvent être importantes.

 

Ces problématiques mettent en lumière les nouvelles opportunités qui s’offrent aux organisations, parmi lesquelles des prises de décision facilitées, une réduction des coûts de remédiation et une amélioration des performances.

 

On retrouve également :

  • La détection des fraudes, des vols (via des écarts de nombre) ;
  • L’optimisation des processus de production tels que les clôtures comptables, la mise sur le marché d’un nouveau produit ;
  • L’amélioration de la communication entre les différents services de l’entreprise.

 

En somme, la qualité des informations est la condition indispensable pour mettre en place des campagnes de contrôle et d’audit internes efficaces.

Head of Business Services / Actuaire